Cette forêt mystérieuse m’a toujours attirée. Aujourd’hui, j’ose enfin m’y aventurer. Depuis peu, la nuit est tombée. Je suis déterminée. D’un pas décidé, je marche en direction du sentier.

Il fait noir. Il n’y a pas un chat, pas un bruit. Je sens battre mon cœur qui cogne très fort dans ma poitrine.

J’espère ne pas me faire trucider par un monstre géant.

Cela fait dix minutes que je marche. J’avance à pas feutrés. Heureusement que je me suis équipée d’une lampe torche car  il fait noir comme dans le cul d’un aigle . J’arrive à une sorte de carrefour où plusieurs chemins se dessinent. J’ai l’embarras du choix : tout droit, à gauche ou encore légèrement à droite.

Je choisis d’écouter mon instinct qui me dit de continuer tout droit.

La pénombre est vraiment flippante mais pour autant je ne regrette pas ma petite aventure.

Les branches des arbres me font penser aux longs bras d’une créature imposante. Je suis terrifiée mais je ne dois surtout pas arrêter de progresser.

Sinon je suis foutue, je vais mourir ici toute seule !

forêt

A peine quelques mètres plus loin, je suis surprise par un bruit.

Je suis intrépide et aventurière : je veux savoir de quoi il s’agit. Au loin, je distingue un castor à mon avis vient de replonger dans le cours d’eau à proximité. Le bruit de l’eau qui ruisselle tranquillement me parvient maintenant très nettement : je me trouve face à cette rivière. Je me sens soulagée. Mon regard se pose sur ce cours d’eau, je l’observe tranquillement. Ça fait du bien une petite pause.

Je peine à retrouver mon chemin mais à force de réflexions et de tentatives j’y parviens.

Ah ! Au fait, excusez-moi je n’ai pas fait les présentations. Je m’appelle Johanne et j’ai quatorze. Mes parents sont sortis ce soir et j’ai décidé d’en profiter pour explorer cette forêt. Si vous saviez depuis combien de temps j’en ai envie. Vous vous dites peut-être qu’une jeune femme devrait plutôt être tranquille devant sa série préférée à se faire une petite soirée cocooning ou passer du temps avec ses potes. Oui certes tout cela me plaît aussi. Vous l’aurez compris : je suis un garçon manqué et j’aime l’aventure même si ça peut paraître dangereux D’ailleurs, j’aime beaucoup ma nouvelle coupe à la garçonne très réussie. Cette coiffeuse a de l’or dans les mains. J’y retournerai !

Je continue donc tout droit.

Soudain, je distingue deux petites lumières blanches.

Je m’approche tout doucement. J’aperçois une maison.

Qui peut bien habiter ici ?

Elle est en bois et paraît bien décorée. Les deux lumières blanches sont en fait de petites lanternes plutôt jolies. Je fais le tour de la maison sans faire de bruit.

Soudain je me trouve nez à nez avec…. UN LUTIN !

Je ne peux m’empêcher de le fixer comme si je venais de voir un extra terrestre ! De son côté, il me fixe aussi, me dévisage.

Oups qu’est-ce que j’ai fait ?

forêt