La mer est calme. Le va et vient des vagues me berce lentement. C’est relaxant. Totalement détendue, posée dans le sable, j’observe l’océan. Les rayons de soleil se reflètent dans l’eau, bleu azur La température est idéale. Il fait bon, pas trop chaud. Je me sens bien. Le vent vient me caresser le visage. C’est agréable.

Au crépuscule,les reflets orangés du soleil dans l’eau sont jolis. C’est un plaisir de contempler le coucher de soleil. La mer est tantôt clémente tantôt agitée au gré de ses humeurs. La nature est seule maître à bord et c’est tant mieux.Des gens se promènent sur la promenade. Certains pressent le pas, d’autres courent tandis que les derniers préfèrent flâner en admirant le paysage.

Il est bientôt 12 heures. Les restaurants et cafés du front de mer commencent à se remplir. Nous sommes le 2 juillet. C’est la fin de la tranquillité. Les touristes sont arrivés. Ce sera comme ça pendant deux mois. Ah ces touristes…ils viennent polluer la plage avec leurs déchets ! Qu’on ne vienne pas me dire qu’on interdit la plage aux chiens qui sont soit disant sales ! Quelle foutaise !

Les hommes vivent leur vie à 100 à l’heure. Ils en sont presque devenus esclaves. Ils se battent pour un oui ou pour un non, ne prennent plus le temps de vivre ni de profiter des belles choses qui sont souvent les plus simples. L’espèce humaine ruine les trésors de ce monde. La nature regorge de richesses.

Les humains les piétinent et c’est bien là le problème. On pollue la Terre sans vergogne. Le constat est triste : la bêtise humaine est bel et bien là.

Notre planète est belle. Respectons-la !

Terre